Publié par Laisser un commentaire

Comment pratiquer une sodomie ?

Bienvenue Sur Notre Boutique D'accessoires & Blog De Rencontre Rapide celibatairesduweb.fr

Jeudi, juillet 14th, 2011 | Pratiques Sexuelles


La sodomie est une pratique depuis toujours considérée comme tabou, et même s’il y a de nos jours plus de couples le pratiquant, les gens ressentent toujours une certaine gêne en abordant ce sujet. Pour résumer ce terme ‘sodomie’, c’est un rapport sexuel consistant en une pénétration de l’anus du ou de la partenaire, utilisant en générale le pénis ou même un objet représentant un phallus. Dans cet article, on parlera strictement que de la pénétration anale utilisant le pénis. Selon les sondages, 30% des homosexuels pratiquent la sodomie comme d’une partie de jeux sexuels, alors que seulement 25% des femmes avouent l’avoir déjà tenté, parmi lesquelles que 10% ont réellement apprécié cette pratique. Néanmoins, la sodomie reste un sujet en vogue parmi tout le monde ; femme ou homme hétéro, homosexuels ou amants platoniques. L’obstacle généré à cause des tabous est toujours le même : Elle ne veut pas !

Comment lui faire changer d’avis ?
Tout d’abord, il faut préciser qu’il y a une chose qui doit être absolument évitée : tenter de la pénétrer par derrière sans prévenir, ou prétextant que vous vous êtes trompé de trou. Ce n’est pas du tout poli car c’est violer son intimité. Vous risquez du coup de perdre maintenant toutes vos chances d’y arriver à l’avenir.

Si vous avez des gênes à en parler avec votre partenaire, discutez de ce sujet avec humour plutôt que sérieusement, montrez de la tendresse et de la curiosité. Vous pouvez emmener ce sujet à la surface lors d’une discussion sexe concernant vos envies et désires sexuels. Demandez-lui simplement son opinion vis-à-vis cette pratique, sans pour cela insinuer que c’est votre plus grand fantasme. N’abordez pas ce sujet alors que vous êtes sur le lit, car cela peut provoquer encore plus de gênes pour vous deux, surtout si elle ne se sent pas prête pour ce genre de sacrifice.

Ne lui mentez pas lorsqu’il s’agit d’avouer si vous êtes experts ou pas en la matière. Elle saura la vérité au moment de l’acte et vous risquez de perdre toute crédibilité pour la suite. Faites de sorte à ce qu’elle comprenne qu’il est potentiel que vous ayez tous deux une jouissance extrême, mais si elle refuse catégoriquement, il est inutile d’insister.
Comment amener l’acte en plein débat ?

En plein action de rapport sexuel, il est catégoriquement interdit de s’y aventurer, même s’il y a eu une longue discussion avant. L’idéale serait que ce soit la personne se faisant pénétrer qui invite l’autre. Les signes ne manquent pas : un petit regard coquin, une lèvre mordillée ou une cambrure…

C’est encore mieux si vous pratiquez vos préliminaires pendant l’acte sexuel. Comme par exemple, des baisers, des caresses ou même glissé un doigt peut aider à délicatement amener cette pratique. Toutefois, pour ce genre de pratique sexuel, rien ne remplace la feuille de rose, qui est une position ou le partenaire lèche l’anus de celui ou celle qui se fera sodomiser. La position idéale pour un préliminaire serait de faire un cunnilingus en levrette, léchant de l’anus à sa vulve, ce qui lui ferait perdre tous ses sens et l’envoyer aux anges.

Si le fait même de lui lécher l’anus vous effraie, c’est sans doute que vous n’êtes pas prêt pour ce qui suit.

Les choses à éviter pendant l’acte !
Allez- y en douceur, même avec le lubrifiant ! Ce composant à base d’eau permet d’élargir l’orifice et ainsi faciliter la pénétration, devenant ainsi un allié indispensable pour une sodomie, mais il faut tout de même savoir se contrôler. Cela peut être très douloureux pour la femme si vous y allez avec la même vitesse qu’avec le vagin.

Prêtez attention à ses réactions, soyez extrêmement attentif à ses soupirs et à l’écoute de ses sens. Elle est la seule à savoir à quel moment elle commence à ressentir du plaisir. Cela peut donc vous aider à avancer de manière efficace dans l’acte.

Après avoir inséré votre pénis, son rectum s’habituera assez vite à la présence de votre membre. Vous pourrez ensuite commencer le va-et-vient, mais il est crucial que vous débutez par des mouvements lents. Il est préférable de suivre son rythme, en vous basant aux mouvements de ses reins. La suite se fera toute seule et c’est au moment ou elle aura une cadence rapide que vous pourrez affirmer votre vitesse.

Comment réagir après la sodomie
Lorsque vous terminez la partie, vous réaliserez que le canal va se rétracter lentement, par conséquent vous exfiltrant. Il est conseillé de prendre son temps pour sortir hors de l’anus, car même après l’acte, la zone est toujours très sensible. Allez-y doucement, en étant sure de choisir le bon moment.

N’oubliez pas que la capote usagée est vraiment laid et peut même jusqu’à tuer l’amour entre le couple. Faites de sorte à le débarrasser dans un mouchoir sans pour autant y jeter un coup d’œil. C’est sure que si vous l’analysez et trouvez des résidus sales sur la capote, vous aurez un autre regard vis-à-vis de votre partenaire, cela risque de briser tout son charme.

Si vous désirez en reparler, n’hésitez pas à le faire. Très vite, vous recommencerez cette pratique… Vous verrez que finalement, faire une sodomie n’est rien de plus qu’une question de patience et une véritable attention pour l’un l’autre.

Publié par Laisser un commentaire

Qu’est que les hommes veulent au lit ?

Vendredi, juillet 22nd, 2011 | Débats & Sondages, Pratiques Sexuelles, Préliminaires


Qu’est ce que les hommes rêvent au lit ? Si on réfléchit bien, on a peut être une petite idée. Toutefois, pour être sur, alors voici cet article qui vous éclaira. Maintenant, soyez sur d’épater votre partenaire au lit en lisant l’article.

Vivre de nouvelles sensations :

Pour commencer, il est à savoir que la plupart des hommes veulent quelque chose de nouveau au lit. Ainsi, il est impératif d’être de temps à autre créatif et de vivre de nouvelles sensations. Par exemple, il est possible de faire l’amour dans de nouveaux lieux, essayer de nouvelles positions et faire de nouvelles découvertes le plus souvent possible. Il faut savoir que le sexe n’a aucun sens si vous n’essayez pas de renouveler à chaque fois. Un conseil mesdames, il faut essayer d’être entreprenante des fois.

Il faut aller droit au but !

Il est vrai que les préliminaires sont essentiels afin de faire monter la température, mais des fois, vous pouvez vous en passez et passez directement à l’acte. Il est normal que vous voyiez cela différemment, mais c’est aussi agréable que les préliminaires. De plus, si vous êtes dans l’endroit parfait, alors profitez-en !

Essayez de nouvelles expériences !

Le confort et la stabilité sont primordiaux dans le couple. Alors, si ces deux éléments sont là, alors vous pouvez vous laissez aller sans problème. Il ne faut pas se laisser aller par la routine, bien au contraire, vous devez vous aller et abandonner vous a votre homme. Pour casser un peu la routine, pourquoi ne songez vous pas a faire des jeux de rôles afin de pimenter votre vie sexuelle ? Il faut surprendre son partenaire et pour cela, vous pourriez utiliser tous les moyens.

Savoir partager !

Dans le couple, il faut avoir de l’amour partagé comme vous le savez bien. Et pour le sexe aussi, c’est la même chose. Donnez du plaisir à votre partenaire autant que vous en recevez. Il est important d’avoir un échange entre vous et de trouver un équilibre. Pour vous dire tout simplement, qu’un homme aime lorsque sa partenaire lui consacre du temps dans le sexe pour lui donner du plaisir et le satisfaire, tout comme les femmes qui cherchent à se satisfaire par son partenaire.
N’ayez pas peur de se regarder !

Les hommes aiment avoir les yeux ouverts lorsqu’ils font l’amour afin de voir l’expression faciale de leur partenaire. Alors mesdames, n’ayez pas peur de faire du bruit afin de faire monter plus la température chez votre partenaire. Soyez certaine que les hommes adorent cela ! Ils aiment lorsqu’ils voient leur partenaire avoir du plaisir et lâchez vous. Peut être que vous pensez être ridicule, mais détrompez vous, les hommes adorent lorsque vous perdez les pédales.

Amusez vous !

Il faut vous mettre dans la tête que le sexe est un moment très intime. Alors profitez en pour rigoler, avoir une complicité bien avancée. Ne faites pas l’amour comme ci c’était une chose dramatique pour vous. Bien au contraire, soyez légère et joyeux lorsque vous partagez ce moment avec votre partenaire. Utilisez aussi de la lingerie sexy ou même un déguisement sexy pour épater votre chéri. C’est sur que votre partenaire appréciera !

Alors pour emmener un peu du piment dans votre vie sexuelle, rien de mieux que de se laisser aller ! N’ayez aucune craindre, car monsieur saura apprécier cela !

Tags: homme, routine, sexe

Publié par Laisser un commentaire

Que font les femmes au lit?

Vendredi, juillet 29th, 2011 | Pratiques Sexuelles

lesbiennes
Que font les femmes au lit ? Il parait qu’une femme avec une femme, c’est plus ‘gai’ !

Vous êtes lesbiennes, bisexuelle, vous aimeriez tenter l’expérience ? Mais ne savez pas comment faire. Voici quelques conseils.

Les femmes ont de nombreuses zones érogènes, les zones de notre corps qui sont sensibles au toucher et pouvant créer une excitation sexuelle lorsqu’il est stimulé. Jouer avec les seins d’une femme et les mamelons est une activité sexuelle que plusieurs lesbiennes pratiquent. Les mamelons de certaines femmes sont très sensibles et elles peuvent avoir un orgasme par la stimulation du mamelon seul. Certaines femmes ne peuvent tolérer un léger contact sur leurs seins. D’autres apprécient un peu de douleur. Soyez sûr de communiquer avec votre partenaire sur ce que vous aimez et n’aimez pas. Vous ne savez pas par où commencer? Voici quelques conseils:

Caressez-la
Commencez par caresser ses seins doucement et lentement. Baladez votre paume sur les côtés et le dessous des seins, et remontez jusqu’à ses mamelons. Touchez les deux seins à la fois ou concentrez-vous sur un à la fois.

Sucez, léchez et mordillez
Embrassez sous le sein. Prenez son mamelon dans votre bouche. Soufflez légèrement dessus. Une fois qu’elle est plus excitée vous pouvez en rajouter. Sucez les mamelons et prenez-les dans votre bouche. Variez un peu et voyez comment elle réagit. Alors que vos lèvres sont travailler un sein, taquinez l’autre avec votre main.

Les glaçons
Mettez un glaçon dans votre bouche et donner-lui des coups de langue. Si elle est un peu maso alors vous pouvez tirer ou pincer ses seins. Vous pouvez aussi les mordiller un peu (j’ai bien dis mordiller et non mordre).

Une fois que vous vous êtes occupée de sa poitrine, descendez plus bas, vers son ventre, oui, encore plus bas. Jouez un peu en surface avant de vous diriger vers le sud. N’attaquez pas directement son clitoris. Laissez votre bouche et votre langue explorer ses lèvres ensemble, le clitoris et le vagin.
Lentement, léchez ses cuisses et baisez-lui la vulve. Écartez les jambes et ouvrez ses lèvres avec vos doigts. Dites-lui combien elle est belle (ne restez pas toujours la tête fourrée entre ses cuisses comme une obsédée du clito).

Utilisez votre langue. Votre langue entière. Aplatissez-la. Utilisez juste le bout. Léchez-la comme un cornet de crème glacée. Commencez doucement. Comme l’excitation monte, ajouter plus de pression. Concentrez-vous davantage sur la zone autour de son clitoris.

Comment savoir si elle aime avec votre tête écrasée entre ses cuisses, il peut être difficile de voir sa réaction. Si elle soulève ses hanches pour répondre à vos lèvres, c’est bon. Si son vagin est mouillé et sa vulve enfle, elle est de plus en plus excitée. Si elle commence à gémir et à trembler, continuez à faire ce que vous faites. La respiration rapide et la cambrure ont de bonnes choses. Si elle s’empare de vos cheveux et vous attire un peu plus, alors vous vous y prenez comme un chef.
Prenez son clitoris dans votre bouche. Sucez doucement. Relâchez, jouez avec.

Et vos mains dans tout ca ?
Utilisez vos mains. Placez vos mains sous ses fesses et doucement soulevez-la vers votre bouche. Caressez-lui les tétons.
Quand vous sentez son excitation, déplacez lentement vers le bas vos mains vers ses cuisses. Ecartez-lui les jambes et taquinez-la légèrement en passant votre main sur sa vulve. Découvrez tout son corps avec vos mains, touchez ses cuisses, fesses, ventre et les seins. Sauf si vous êtes pressée.
Stimuler ses lèvres extérieures et intérieures, le périnée et l’ouverture de son vagin avant de stimuler le clitoris. Mettez un doigt dans son vagin ou son anus. [Note: Ne passez pas de son anus à son vagin – vous pouvez transmettre des bactéries indésirables.]

Le rythme est la clé. Chaque femme est différente. Certaines aiment un doigt ou deux ou trois l’intérieur, d’autres pas. Certaines femmes aiment la sensation d’un doigt dans l’anus, d’autres vont sauter au plafond avec un cri.

La plupart des femmes ont besoin de stimulation soutenue pour atteindre l’orgasme.
Invitez-la à vous montrer. Demandez-lui de vous montrer comment elle le fait. Vous pouvez en apprendre beaucoup en observant votre partenaire se masturber. Remarquez où elle se frotte, à quelle vitesse et comment. Ajoutez un vibrateur. Si elle a du mal à atteindre l’orgasme par votre main seule, la stimulation intense d’un vibrateur peut être un plus.

La communication est nécessaire. Si vous êtes nouvelle à cela, parlez-en à votre partenaire. Voyez ce qui a fonctionné, ce que vous pourriez faire différemment et avoir du plaisir à perfectionner vos compétences! Bon aller maintenant à vous les minous !

Tags: conseils, experience, lesbiennes, zones érogènes

Publié par Laisser un commentaire

Les hommes et les pannes sexuelles

Lundi, août 15th, 2011 | Discussions Sexualité, Masturbation

Les pannes sexuelles sont des cas qui arrivent souvent chez les hommes au moment des rapports sexuels qu’ils ont avec leur partenaire. Plusieurs sont les raisons de ce problème. On peut citer l’origine psychologique incluant la peur de ne pas pouvoir satisfaire sa partenaire par exemple, l’ivresse, la fatigue dû à divers courses de travail, la tristesse ou même la maladie. Le pénis est un appareil génital très sensible et en rapport, l’érection normale dure 1heure et pas plus, sinon ça va causer une énorme douleur pour les hommes. On dirait que le bas ventre se gonfle lorsque l’érection y arrive, mais après l’éjaculation, tout revient en forme normale. Sachez que le testicule des hommes reproduise tout de suite du sperme qui peut durer 3 à 7 jours dans les voies génitales féminines.
Ce qui rend le plaisir pour les femmes pendant une relation sexuelle c’est les glandes qui restent toujours à l’extérieur, peu importe la voie du sperme. Parfois, l’éjaculation précoce devient un problème pour les femmes. Généralement, c’est un problème d’éducation sexuelle, car en cas normal, le garçon peut éjaculer même au tout début de leur relation, c’est-à-dire même s’il vient à peine de pénétrer dans le vagin d’une femme. Pour résoudre ce problème, essayez d’éviter la pénétration durant un certain temps car plus un homme fait l’amour, plus vite il éjacule. Un docteur a dit qu’une petite pression sur la verge ou anneau pourrait reculer l’éjaculation. Pour résoudre le problème de ne pas pouvoir éjaculer que très longtemps, il faut essayer les conseils suivant : essayez de prendre vos temps et pour la pénétration, il faut que vous, les hommes soient concentrés et prêts pour l’érection et tout se passera bien. De ce fait, il serait très importants de faire des gestes préliminaires, a savoir s’embrasser, se donner des câlins, se dire des mots tendres pour que l’excitation des deux individus soient complètes et fortes.
Pour vous les femmes, faites de vos mieux pour connaître ce qui plaît votre partenaire et faites les pendant que vous ayez un rapport sexuel, que ce soit en position, ou en tenues ou autres. Le problème d’insatisfaction chez les hommes les entraîne à pratiquer la masturbation, pour aboutir à une excitation physique et ce geste montrera à son partenaire les conditions nécessaires pour l’emporter à une jouissance maximale. Pourtant certaines femmes pratiquent aussi la masturbation, elles doivent quand même y prêter attention car à force de pratiquer la sodomie, ça deviendra une mauvaise habitude pour elles qui ne trouvent plus de plaisir en faisant rapport avec un homme et ce sont elles mêmes qui en sont victimes. Il faut bien retenir que l’excitation dépend surtout de la compatibilité sexuelle entre les couples, dépend de leur complicité ainsi que leur compréhension réciproque des corps de leur partenaire avec leur point vital. On peut dire aussi que le problème d’excitation est probablement le résultat de la prise de médicament ou de drogue, qui attaque surtout le système nerveux et affecte la concentration de l’être humain.

Tags: éducation sexuelle, ejaculation, excitation, jouissance, Masturbation, pannes sexuelles, psychologique

Publié par Laisser un commentaire

Comment faire jouir une femme

Jeudi, septembre 22nd, 2011 | Discussions Sexualité, Pratiques Sexuelles

Le rapport sexuel joue un rôle majeur dans la vie de couple mais il reste à savoir comment bien le faire. Cette question sur le sexe et la sexualité préoccupe la plupart des couples et reste pour eux une question préliminaire pour l’affinité de leur relation amoureuse. Pour les hommes, ils doivent savoir comment exciter sa partenaire et arriver même à lui donner envie de faire l’amour pendant la nuit. La première réponse est de connaître toutes les meilleures positions sexuelles. On peut apprendre ou s’entraîner à faire l’amour. Et oui, ça peut se faire. Les hommes seront fortement intéressés à savoir comment donner un plaisir à une femme, comment la faire jouir et l’amener à l’orgasme.
D’abord, vous les hommes, sachez faire durer le plus longtemps possibles les préliminaires. Commencez par un bon massage pour éveiller ses désirs. Utilisez vos doigts et caressez-les, donnez lui des baisers dans le cou, ou à l’intérieur de ses cuisses, faites des petites caresses, en rond si possible sur le clito, puis utilisez vos doigts pour recouvrir sa chatte. N’oubliez pas de choisir une bonne position. Puis, il ne suffit pas de faire pénétrer votre langue mais essayez de sucer ou de manger sa chatte, en glissant votre langue entre les lèvres, puis dans son vagin. Elle va être frustrée, continuez toujours à faire le rond à l’aide de votre bouche jusqu’à ce qu’elle soit extrêmement excitée. Faites les cunnilingus, ça rendent les femmes folles. Ça leur donne des orgasmes intenses. Ce qu’il faut éviter c’est de la forcer, il ne faut pas appuyer sur sa tête car c’est humiliant, perturbant, surtout si elle n’a pas assez d’expérience. Il faut surtout donner de l’importance aux préliminaires pour y parvenir à 100%, et pour que vous soyez à l’aise. A propos de la fellation, faites le sans préservatif pour garantir un immense plaisir pour vous et pour elles.
Au cas où ce rapport sexuel est la première fois pour une femme, souvent c’est toujours raté, voire même décevant. Les hommes, ne vous énervez pas car elles sont stressées, inexpérimentée, mais elle va l’apprendre peu à peu. Elle va sentir que c’est douloureux et elle n’a pas ni d’orgasme ni de plaisir du tout. Lorsqu’elles savent mieux s’y prendre, elles seront beaucoup plus détendues et meilleur ça va être. Donc les hommes qui font l’amour avec ce genre de filles ne doivent pas s’étonner même si ça ne se passe pas comme dans les films pornos que vous avez déjà regardé. Mais il ne faut pas paniquer. Ce n’est pas grave car tout le monde en passe par là. Pour les autres, la première fois leur donne déjà du plaisir, mais avec l’expérience, ayez confiance qu’elles vont se reprendre.
Pour les hommes, faire un rapport pour la première fois ne dure pas aussi longtemps qu’on le souhaite, l’érection va vite, ne vous paniquez pas car ça s’améliorera au fur et à mesure. Vous aurez plus de plaisir autant que vous le pratiquer.

Tags: femme, jouir

Publié par Laisser un commentaire

Techniques de fellation | Blog Sexualité

Bienvenue Sur Notre Boutique D'accessoires & Blog De Rencontre Rapide celibatairesduweb.fr

Jeudi, septembre 29th, 2011 | Masturbation, Préliminaires

Pour parvenir à faire une meilleure fellation à un homme et pour lui donner un grand plaisir, il faut que les femmes prennent du temps en laissant le plaisir se monter peu à peu. La plupart des hommes préfèrent perdre le sentiment de domination qui est en eux. Donc, les femmes doivent aller très doucement mais il ne faut pas le sucer tout de suite. Laissez ses désirs monter progressivement, et faites lui montrer que vous êtes capable de créer le plaisir en lui. Détendez vous, et oubliez la timidité, soyez cool et sensuelle. Faites lui un massage très doux avec des baisers truffés des petits mots tendres. Ça va l’exciter à l’extrême, profitez de faire pénétrer vos mains dans ses vêtements en le caressant et en le déshabillant. Sachez utiliser votre langue comme un outil très formidable, léchez ses testicules et ça va le stimuler. Surement, il aura envie que vous preniez son pénis dans votre bouche, mais ne le faites pas encore. Continuez d’abord à utiliser le bout de votre langue pour remonter les testicules, toujours léchez son pénis mais ne le sucer pas non plus. Quelques minutes après, vous pouvez commencer à le sucer, d’abord sur le bout de son gland. Ça va lui faire chaud et il va vous montrer son impatience mais résistez encore, tenez bien son pénis dans votre main. Mettez-le dans votre bouche, et laissez votre main malaxer ses testicules. Pressez un peu avec vos lèvres lorsque vous montez ou baissez, surtout en passant sur le gland. Il aura une grande sensation et sucez le lentement et petit à petit faites le plus fort mais pas en vitesse. Le fait d’augmenter ou diminuer votre vitesse donnera une envie folle chez votre partenaire. En fellation, la première chose qu’il faut éviter est d’utiliser vos dents, ne faites surtout pas ça avec le pénis. En plus ça annulera l’excitation. Ça va créer une douleur chez lui et va casser le plaisir. Il faut bien sucer droit en tenant son pénis dans une main, il serait mieux de connaître les techniques de fellation car c’est le meilleur moyen de garder un homme, il va garder un bon souvenir de vous.
Dans un couple, c’est l’homme qui attache beaucoup d’importance à la vie sexuelle, donc il est préférable de lui rendre un plaisir, et même l’orgasme. Seulement, il dépend de vous pour le choix des bons moments pour le lécher, le sucer, l’utilisation de votre langue etc. Ne le faites pas aussitôt mais laissez le en extrême excitation pour continuer. Personne ne sait pas faire l’amour dès sa naissance, mais ça s’apprend par l’expérience. Sachez discuter aussi avec votre partenaire pour savoir ce qu’il adore le plus en sexualité. Enregistrez ce qu’il aime et ce qu’il haie, même sur la position que vous lui accordez en amour. Faites de votre mieux pour le rendre fou de vous, c’est un meilleur moyen pour tenir votre relation. Offrez lui une meilleure fellation et vous verrez la suite.

Tags: fellation, Préliminaires, technique

Publié par Laisser un commentaire

Qu’est ce que la pénétration

Samedi, octobre 1st, 2011 | Discussions Sexualité

La pénétration sexuelle est le geste qui suit les préliminaires. C’est la première étape du rapport sexuel proprement dit. Au moment où l’homme arrive à faire pénétrer son pénis dans le vagin d’une femme, c’est ce qu’on appelle la pénétration. On l’appelle vaginale, si la pénétration se fait par le biais du vagin, on l’appelle anale si elle se fait par le biais de l’anus. La pénétration peut aussi concerner de la sodomie. Parfois, les hommes font pénétrer leur pénis dans la bouche de l’autre, il s’agit donc de pénétration buccale ou fellation. Sachez que ce mouvement ne se fait pas seulement avec le pénis, mais aussi avec les doigts, ou la langue ou avec d’autres outils ou accessoires comme les sex toys. Pour ce dernier moyen, il faut en prêter beaucoup d’attention pour éviter l’entrée des microbes et qui vont créer des dangers pour vous et votre partenaire.
Autre définition de la pénétration est le va-et-vient qu’effectue le pénis de l’homme dans le vagin en passant par les lèvres et le clitoris. Le plaisir chez la femme dépend de l’habileté de l’homme à bouger, son effort pour suivre le rythme, cette habileté doit être accompagnée des petits baisers et caresses, que ce soit sur les seins ou autres parties de son corps. Toutes les parties pouvant rendre le plaisir doivent être touchée pour qu’elles puissent stimuler les zones sexuelles.
La pénétration ne dépend pas de la position sexuelle. Quand même les couples doivent connaître les différentes positions possibles, à savoir la position du missionnaire, c’est-à-dire la femme est en bas sur le dos, jambes écartées et l’homme s’allonge sur elle. Les deux partenaires peuvent choisir les positions selon leurs désirs mais le mieux pour eux c’est de les changer autant que possible pour faciliter la pénétration et pour accélérer l’éjaculation. Les deux seront obligés de trouver les parties qui donnent plus de plaisir à son partenaire.
Le côté positif de la pénétration est le plaisir qu’elle rend au couple. Pourtant elle a son côté négatif qui est la possibilité de transmission de la maladie sexuelle. Donc, pour une pénétration réussie et en sécurité, il vaut mieux que les couples utilisent les préservatifs surtout si le dépistage n’est pas encore effectué. C’est la pénétration qui transmet le SIDA, ou les autres MST. On donne un conseil à toutes les femmes : il ne faut pas faire du rapport sexuel avec un inconnu, ou avec un partenaire occasionnel. Il faut éviter aussi les partenaires qui n’aiment pas utiliser les préservatifs car ça pourrait vous créer des problèmes. Pour que la pénétration soit un plaisir pour les deux personnages, il faut qu’ils se mettent d’accord pour qu’on y procède, sinon le plaisir ne sera pas partagé, ce ne serait que l’homme o la femme seulement qui trouvera la satisfaction. Ils doivent se mettre d’accord pour la position, le moment idéal pour que ça réussisse. Parfois, l’homme est toujours prêt avant la femme, donc il doit attendre qu’elle soit en pleine excitation pour que la pénétration ne les gêne pas.

Tags: pénétration, Préliminaires

Publié par Laisser un commentaire

Comment éviter l’éjaculation précoce | Blog Sexualité

Bienvenue Sur Notre Boutique D'accessoires & Blog De Rencontre Rapide celibatairesduweb.fr

Vendredi, octobre 7th, 2011 | Discussions Sexualité

L’éjaculation précoce est un problème sexuel qui arrive souvent chez l’homme, mais ils veulent en cacher à leur partenaire. C’est de la psychologie de l’homme. On pense que si un homme n’arrive pas à maintenir l’érection, on dirait que ce n’est pas un homme. Alors que plusieurs êtres masculins sont touchés par ce genre de trouble. Parfois, ça correspond à la durée de la pénétration, si pour un homme ça dure 10minutes tandis que pour les femmes ça arrive jusqu’à 15mn, alors l’éjaculation sera précoce. Pour la plupart des hommes concernés par ce trouble, ils ne parviennent pas à le résoudre. Mais nous pouvons vous donner quelques conseils pour en réussir.
Selon l’analyse des sexologues, l’impossibilité de retenir l’éjaculation n’est pas un problème ou trouble comme on le croyait. Des techniques sont à apprendre et à maîtriser pour faire retarder votre éjaculation. Sachez que l’orgasme se présente en deux étapes chez les hommes, la première s’effectue dans la prostate qui se contracte pour permettre la libération des fluides ans l’urètre. Ce phénomène s’effectue avec la vésicule séminale.
Ensuite, on assiste à la contraction du muscle pelvien, c’est ce qui se passe pendant la deuxième étape. C’est à ce moment que les fluides provoquent une forte expulsion. C’est possible d’éjaculer sans l’orgasme. Les hommes doivent faire des efforts pour éviter ce genre de problème, en d’autres termes, ils doivent apprendre à se connaître pour pouvoir tenir longtemps. Ils peuvent adopter la méthode efficace appelée stop and go, qui consiste à vous arrêter au moment où ça arrive, dans ce cas, ils doivent recommencer à faire le va et vient jusqu’à ce que le moment voulu arrive. Cette méthode doit être accompagnée d’une maîtrise du corps et elle est applicable tout au long de la vie humaine. Autre solution est de dire à votre partenaire « attends ».
Autre solution à l’éjaculation précoce est de faire des exercices de maîtrise de respiration car les inspirations profondes permettent une détente et relâche des tensions. On peut aussi utiliser des crèmes désensibilisantes mais l’inconvénient avec ce produit c’est qu’il donne moins d’envie de faire des rapports sexuels pour les hommes, et moins de plaisir pour les femmes car elles ne supportent pas l’état de leur partenaire. Ces produits diminuent les sensations qu’un homme peut ressentir pendant La pénétration. Donc la durée augmente.
Autre solution est la communication entre les partenaires. Et au cas où le premier round est vite fait, il faut donner du plaisir à votre partenaire en lui accordant un cunni ou un massage érotique jusqu’à ce que vous soyez prêt pour un nouveau round. Sachez que la position que vous adoptez pendant un rapport sexuel a une influence au contrôle de votre éjaculation. Parfois, lorsque les femmes sont sur les hommes, ces derniers ont du mal à se retenir car c’est le moyen le plus efficace pour rendre un rapport sexuel très appétissant, mais si vous trouvez que ça crée un problème entre vous deux, essayez d’adopter une autre position.

Tags: ejaculation precoce

Publié par Laisser un commentaire

Sexualité et Spiritualité: La voie d’Eros

Bienvenue Sur Notre Boutique D'accessoires & Blog De Rencontre Rapide celibatairesduweb.fr


Qu’est ce qui est le plus près de l’élan spirituel, qui nous fait oublier nous mêmes pour nous pousser à nous tourner vers quelque chose qui est au delà de nous mêmes? Qu’est ce qui nous fait peur, nous attire, nous inspire et nous impulse dans une grande part (pour ne pas dire la totalité) des activités de notre vie? l’élan sexuel tout simplement.

Le sexe est une pulsion de vie qui a besoin de la relation pour exister. Cela n’est pas vrai pour la faim ou la soif par exemple que l’on peut épancher seul. Mais le sexe n’existe pas sans la relation à autrui. Même la masturbation met en jeu l’autre dans le fantasme ou la vision d’images érotiques. Le sexe n’est pas non plus un besoin: on n’a pas besoin d’avoir de relations sexuelles pour vivre. Même si une sexualité épanouie transforme n’importe quel être triste et gris en une personne joyeuse et colorée, elle n’est pas nécessaire à notre survie. Sans le sexe, les moines et les nonnes vivent. Et pourtant, sans la sexualité de nos ancêtres, sans toutes les relations complexes qui ont existé – certaines dures, d’autres tendres – entre nos parents, nos grands-parents, nos arrières-grands-parents, nous n’existerions pas. Sans le désir sexuel qui a amené nos aïeuls les uns vers les autres, nous ne serions pas de ce monde. Nous sommes le fruit du désir entre un homme et une femme.

Cette attirance est complexe, car elle est à la fois le résultat d’une différenciation, un homme est attiré par une une femme et réciproquement (je me consacrerai ici à la sexualité hétérosexuelle), et d’une union. De ce fait, la sexualité procède d’un double mouvement, un mouvement de distinction suivi d’une union.
Le sexe est d’abord affaire de séparation et de différenciation… La sexualité ne met pas en jeu deux individus, mais un homme et une femme, c’est à dire des personnes typées dans leur genre sexuel (le gender anglais). Dans le tantra, cette séparation est poussée jusqu’à son extrême puisque l’homme devient Shiva et la femme Shakti, c’est à dire le Dieu et la Déesse. Evidemment personne ne vient à penser que l’on devient réellement des dieux ou des déesses, mais cela permet d’aller dans les profondeurs de la psyché, là où nous rencontrons les puissances de l’inconscient collectif. En fait, c’est l’archétype du dieu, ou celui de la déesse, qui vient nous habiter lors d’une rencontre tantrique sacrée. Cette reconnaissance du divin à l’intérieur de nous a deux fonctions: d’une part cela nous fait sortir de nos petites habitudes quotidiennes en nous plongeant dans un espace sacré, et d’autre part cela nous aide à transcender notre identité égotique et nous faire accéder à une perception plus fine de l’autre, de soi et du Kosmos. On peut dire que la sexualité nous polarise dans notre genre, qu’elle nous rend encore plus homme ou femme que nous ne le sommes dans la vie de tous les jours. Si au travail et dans grand nombre d’activités de la vie civile nous pouvons faire en sorte de nous côtoyer en mettant à l’écart notre genre, en laissant croire que nous sommes “unisexe”, provenant d’une sorte de genre “gris” ni homme ni femme, cela n’est pas vrai dans la sexualité où la rencontre repose justement sur cette différence.

Mais la sexualité ne s’arrête pas à la distinction et à la polarisation sexuée, car elle est suivie d’un mouvement contraire qui pousse à l’union: dans l’acte d’amour, l’homme et la femme s’unissent et se fondent l’un dans l’autre pour ne faire plus qu’un. Ils étaient deux, ils ne sont plus qu’un. Mais dans cette rencontre, les deux partenaires ne sont pas le symétrique l’un de l’autre: la femme n’est pas un homme inversé. Ils ne jouent pas le même rôle, ils ne tiennent pas la même place dans cette danse de la vie. En effet, l’étreinte charnelle, le coït, ne s’effectue pas à mi chemin entre l’homme et la femme, mais dans la femme. La femme accueille l’homme en elle et, dans sa polarité yin, s’ouvre à la puissance de l’homme. Son sexe est la coupe, le Graal des chevaliers, celle qui appelle et reçoit l’autre en elle. Le sexe de l’homme est un bâton qui vit à l’extérieur, et en tant que tel constitue le trait d’union entre les deux. La coupe appelle le bâton, le bâton a besoin de la coupe. Lorsque l’union s’accomplit la femme reçoit et l’homme donne par son sexe.
On croit souvent que l’homme “prend” la femme, et c’est souvent ce qui se passe. Mais lorsque l’union est véritable, lorsque l’acte d’amour constitue la rencontre totale des corps, des coeurs et des âmes, l’homme ne prend plus la femme: il lui fait don de sa puissance. Et son sexe est alors l’émetteur de cette énergie sexuelle, qui passe dans le sexe de la femme et qui allume la poudre du désir chez la femme.

Inversement, quand l’union est vraiment réalisée, le coeur de l’homme, qui est de polarité yin, peut recevoir l’amour de la femme qui donne naturellement son amour à l’homme, et l’énergie relationnelle de la femme passe de son coeur à celui de l’homme qui est ainsi rempli de l’amour de la femme, comme celle-ci l’est de l’énergie sexuelle de l’homme. Il s’ensuit une boucle énergétique qui unit les deux êtres, ouvre leur âme et leur fait accéder à la transcendance.
Pendant un moment, parfois long, souvent trop court :- ), deux êtres vont alors au delà de leur personne, de leur individualité pour aller justement dans leur être profond, et s’unir en revivant et recréant les origines. L’acte d’amour est un acte de création, car il est potentiellement à l’origine d’une autre vie, et de re-création car il accomplit ce que tous nos ancêtres ont toujours fait depuis des millénaires.. C’est en cela que l’acte sexuel est sacré: il rejoue la création du monde (lire Mircea Eliade à ce sujet), il rejoue la Vie qui se cherche dans cette différenciation/union.
Faire l’amour intensément, ce n’est pas jouer les jeux olympiques du sexe en contrôlant ce que l’on fait pour être plus “performant”, mais s’unir au niveau des énergies du corps, du coeur et de l’esprit. Lorsque l’union est intense, les gestes ne sont plus contrôlés. Le rythme est variable, parfois frénétique, parfois aussi lent et léger qu’une plume. Tout se passe comme si les corps n’étaient plus contrôlés, comme s’il n’y avait plus de “moi” pour maitriser et comme si les corps étaient “agi” de l’intérieur par cette pulsion de vie liée au mouvement énergétique qui relie l’homme et la femme en une danse cosmique. Les mots alors ne peuvent plus décrire ce qui se passe. On entre dans le domaine de l’ineffable, ce qu’on traduit par les qualificatifs de “magique” ou “cosmique” tout simplement parce que les mots n’arrivent plus à rendre compte de l’expérience vécue. Dans cette union, c’est la pénétration qui transforme si on sait accueillir l’énergie pénétrante de l’autre, si la femme sait accueillir la puissance sexuelle de l’homme et l’homme la puissance d’amour de la femme. A ce moment là, le circuit énergétique se met en place, le sexe de la femme appelle et le coeur de l’homme s’ouvre, les plongeant l’un et l’autre dans l’extase…
La rencontre amoureuse, si elle est ainsi faite en conscience, dans le sacré et l’ouverture à l’autre est alors l’une des voie les plus puissantes d’éveil… C’est la voie d’Eros…

Crédit: Le dessin illustrant ce billet est de Marco: marco2.0.free.fr

Publié par Laisser un commentaire

Comment assurer les préliminaires au lit ?

Bienvenue Sur Notre Boutique D'accessoires & Blog De Rencontre Rapide celibatairesduweb.fr

Mardi, novembre 1st, 2011 | Discussions Sexualité, Préliminaires

Beaucoup négligent les préliminaires avant de passer à l’acte sexuel et certains ne savent même pas ce que sont les préliminaires, leur importance et le mode d’emploi qui les accompagne. Les avis sont, cependant, partagés pour ceux qui sont au courant de l’existence de ces petits jeux amoureux avant de passer à la pénétration. Les uns pensent que les préliminaires sont importants pour préparer le terrain et ainsi, le rendre plus accueillant. Tandis que d’autres pensent que les préliminaires ne sont pas si utiles et constituent même une perte de temps car finalement, l’essentiel c’est d’arriver à l’orgasme au plus vite, quitte à négliger le plaisir de l’autre.
Préparer le terrain
Les préliminaires sont une étape importante qui consiste à se « titiller » ou à se chauffer pour stimuler encore plus et accroître l’excitation. Comme le terme « préliminaire » l’indique, il se déroule avant les rapports sexuels et est sensé attiser le désir par des contacts plutôt sensuels, afin d’atteindre un degré d’excitation assez élevé pour faciliter la pénétration ou pour décupler le plaisir lors de l’acte sexuel. Il arrive même que certaines personnes atteignent l’orgasme lors des préliminaires sans devoir aller jusqu’à la pénétration.
Un savoir-faire particulier ?
En matière de préliminaires, il n’existe pas de règles spécifiques, car chacun son truc pour exciter son partenaire. D’ailleurs, le but c’est de se donner du plaisir et d’atteindre ensemble (ou séparément) le nirvana. Par ailleurs, les préliminaires relèvent surtout de la sensualité. Ils peuvent débuter par un baiser langoureux et fougueux, comme par des mains baladeuses…

La bouche…
Il existe plusieurs manières de mener à bien des préliminaires comme les stimuli buccaux dont le cunnilingus pour les femmes et la fellation pour les hommes. La bouche est très riche en éléments stimulateurs dont la langue qui est un organe très sensuel faisant frémir à la moindre de ses caresses. Elle peut également se promener sur tout le corps et s’immiscer dans les moindres recoins de la peau, à la recherche de quelques zones érogènes qui arracheraient quelques gémissements de plaisir. Ses zones érogènes peuvent se situer au niveau des orteils, des aisselles, du cou, des tétons ou droit au but : au niveau du sexe lui-même. Les plaisirs sont variés et chez certains, quelques mordillements ou un peu de salive ne feront que donner du mordant à l’acte !

Les mains…
Les mains sont aussi de redoutables exploratrices en matière de zones érogènes, car elles peuvent être partout et ailleurs. Les doigtés sont très appréciés chez certains, tandis qu’ils gênent chez d’autres. Bref, les mains ne sont pas avares en caresses. Il également possible de les combiner avec la bouche pour donner un avant-goût de la pénétration elle-même.

Conclusion
Les préliminaires ne sont pas obligatoires, mais ils sont toutefois très plaisants et permettent de connaître le corps et les préférences de son partenaire afin que le rapport sexuel soit un pur moment de plaisir pour les deux partenaires.

Tags: Préliminaires, stimuli buccaux